GESTION DES EAUX PLUVIALES À LA PARCELLE : POUR QUOI FAIRE ? ecovegetal

« …/…La fin du tout tuyau ?

L’analyse de Patrice Bideau, spécialiste en architecture bioclimatique depuis plus de 25 ans : « Quelle que soit la parcelle, petite maison ou grand immeuble, le problème majeur de notre époque, c’est qu’on imperméabilise tout, systématiquement. On accole un carré de gazon à un parking en pensant respecter la loi, un particulier se crée un jardin digne d’un magazine de décoration… Et le résultat est le même : l’eau ne s’infiltre pas. Et les tuyaux sont très vite surchargés. ».

Au cours de sa carrière d’architecte, Patrice Bideau a vu le changement climatique affecter la construction et enfler les diamètres des tuyaux sur ses chantiers, en Bretagne. « L’orage de la décennie, qui générait des inondations monstres, a fini par arriver chaque année. Les pluies torrentielles ne sont plus une exception aujourd’hui. Dans la construction, on a dû augmenter le dimensionnement des gouttières et des descentes d’eaux pluviales au fil des années. »

En réalité, dans la très grande majorité des cas, la solution « tout tuyau » ne fonctionne plus. 

Ruissellement, saturation des réseaux et inondations à répétitions : gérer l’eau de pluie en aval ne suffit plus. 
Non seulement les installations ne boivent plus les intempéries exceptionnelles, mais elles coûtent de plus en plus cher aux aménageurs comme aux collectivités. 

Le bon réflexe serait de basculer pour chaque projet d’aménagement dans une gestion durable des eaux de pluie…./…. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.